Comment augmenter la rentabilité de l’investissement en SCPI ?

Investissement en SCPI
Investir dans l’immobilier est l’une des opérations les plus sûres. Cependant, pour dégager des revenus suffisants et vous constituer un patrimoine respectable, il faut disposer d’un capital. Les professionnels de l’immobilier ont étudié cette contrainte qui empêche souvent de se lancer et ont mis en place une structure plus accessible appelé société civile de placement immobilier plus connue sous l’acronyme SCPI. Dans cet article, nous vous expliquons comment augmenter la rentabilité de ce type d’investissement.

L’investissement immobilier en SCPI : la voie assurée pour devenir rentier

Nous ne vous apprenons rien en vous disant que la pierre est la meilleure alternative pour réussir en tant qu’investisseur. Si vous pensez que vous avez besoin d’un compte épargne bien fourni pour démarrer, sachez que la société civile de placement immobilier facilite ce processus en vous donnant la possibilité d’acheter des parts dans un parc immobilier. Celui-ci peut être soit résidentiel soit professionnel et vous permet de bénéficier de loyers.

Pour encourager davantage cette opération, une société de gestion est mise en place afin s’assurer toutes les démarches liées à ce type d’investissement. Autrement dit, vous aurez un intermédiaire qui s’occupe de tout vous laissant ainsi le temps de mieux vous familiariser avec le monde de l’immobilier en perpétuelle évolution.

Pour comprendre l’ampleur du marché SCPI, notez qu’il regroupe, à lui seul, près de 30 milliards d’euros de capitalisation rien qu’en 2015. Aujourd’hui, ce chiffre a augmenté considérablement devenant la preuve vivante d’un modèle de réussite entrepreneuriale. Ce placement se caractérise par :

  • Un meilleur rendement
  • La mutualisation des risques
  • La facilité de gestion
  • La maniabilité

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.portail-scpi.fr.

Se faire accompagner par un conseiller compétent

Pour augmenter la rentabilité de votre placement, le recours à un conseiller est une démarche gagnante que ce soit sur le court ou sur le long terme. Ce professionnel vous évitera des erreurs qui vous auraient coûté plus cher. En faisant appel à un intermédiaire indépendant, vous aurez accès à toutes les SCPI disponibles sur le matché de l’immobilier. Se fier uniquement à la société de gestion qui prendra en charge vos investissements évince les autres possibilités qui peuvent s’avérer plus rentables. Un indépendant n’a en tête que votre intérêt qui est aussi le sien et vous orientera vers les meilleures décisions.

En vous faisant accompagner par un conseillé compétent, vous avez la garantie de bénéficier de conseils précis et d’une assistance sur-mesure sans pour autant prévoir des dépenses supplémentaires. Vous obtenez alors plus d’avantages par rapport aux banques étatiques et privées ainsi qu’aux cabinets de gestion de patrimoine.

Trouver les bonnes techniques d’investissement

Pour mettre toutes les chances de votre côté de dégager des bénéfices satisfaisants et croissants, vous devez connaître toutes les méthodes SCPI :

  • L’investissement en comptant : On parle ici d’investir en cash : une solution qui vous permettra d’obtenir des revenus supplémentaires. Ce placement s’adresse surtout aux investisseurs qui souhaitent accroitre leur entrée d’argent, réallouer leur épargner et ceux qui n’ont pas accès à une tranche d’impôt de 45 %.
  • L’investissement en démembrement : Il s’agit de démembrer des parts entre un nu-propriétaire et une entreprise engagée dans la gestion de trésorerie.
  • L’investissement à crédit : Cette solution nécessite une stratégie finement élaborée dont les résultats ne vont apparaitre que sur le long terme. Grâce au levier du crédit, l’investisseur pourra réinvestir tous les mois en piochant dans son épargne.
  • L’investissement assurance-vie : Dans ce cas de figure, les parts SCPI sont intégrées dans un contrat assurance-vie. La fiscalisation n’est plus appliquée sur les loyers. Mais pour réussir ce type de placement, il est conseillé de bien étudier les frais supplémentaires.

Réduire un déficit foncier de l’ancien

L’une des questions fondamentales qui se pose au moment d’investir dans l’immobilier, c’est celle de choisir entre des bien neufs et anciens. La première alternative implique, sans aucun doute, un prix au mètre carré plus élevé que la seconde.

Cependant, acheter des parts d’immobilier neuf est la garantie d’un emplacement stratégique qui sera un argument convaincant pour vos futurs locataires. Notez que le rendement locatif varie selon plusieurs critères, mais le plus important reste celui de la ville choisie.

Même si des travaux doivent être effectués dans un logement ancien, ils seront rentabilisés dans le prix de revente. Les impôts sur le revenu sont certes obligatoires mais il y a aussi la possibilité de les déduire du revenu total. Notez que le déficit foncier correspond au coût du chantier nécessaire pour mener les travaux de rénovation.